Une 28e journée sous le signe du football féminin

Actualité
14/03/2019

Gros plan sur toutes les initiatives mises en place par les clubs lors des 28e journées de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme la Ligue de Football Professionnel a dédié une journée de championnat à la promotion du football féminin (cf. communiqué de presse) en lien avec le Comité d’Organisation Local de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019. Les clubs de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 recevant sur cette journée ont ainsi multiplié les initiatives visant à mettre sur le devant de la scène les femmes investies dans le football que ce soit en tant que supportrices, dirigeantes ou joueuses :

A Amiens, un coup d’envoi fictif a pu être donnée par Jennifer Meunier, capitaine de l’Amiens SC, aux côtés de Raymonde, supportrice de 94 ans !



A Monaco, après un jeu-concours et une offre billetterie proposé en avant-match, le coup d’envoi à lui était donné par Naomie (10 ans), première joueuse de la section féminine de l’ASM, en compagnie de Bouba et Ettie.

A Saint-Etienne, 400 dirigeantes, éducatrices, arbitres ou déléguées de la région Auvergne-Rhône-Alpes, en remerciement de leur implication tout au long de l’année, ont été invitées au stade Geoffroy-Guichard pour visiter le Musée des Verts et suivre le match contre le LOSC. Nicole Constancias, représentante et ambassadrice des invitées du jour, a donné le coup d'envoi de la rencontre.

A Dijon, joueuses et supportrices ont été mises à l’honneur : coup d’envoi fictif donné par Kenza Dali (joueuse de l’Equipe de France) et Noémie Carage, escort kids, ramasseuses de balles et joueuses du challenge mi-temps ont participé à promouvoir le football au féminin.

A Marseille, de multiples activations ont permis de mettre en avant le football féminin (escorts kids, show freestyleuse…), mais la plus remarquée fut sans doute la tribune présidentielle 100% féminine qui a accueilli plus de 150 supportrices issues de tous les milieux : artistes, femmes d'affaires, personnalités politiques, institutrice…

A Strasbourg, l’association Femmes de Foot, en lien avec le RC Strasbourg Alsace et l’Olympique Lyonnais, a mis en place tout un dispositif de promotion du football féminin et de la Coupe du Monde féminine à venir : initiations et concours de jongles encadrés par des féminines de la Racing Mutest Académie, stand d’information Ligue Grand Est (infos pratiques foot féminin dans la région et infos bus pour se rendre à Reims pour les matches de la Coupe du Monde), coup d’envoi fictif du match par Léane (Boîte à Rêves Femmes de Foot) accompagnée de la vice-capitaine des féminines et de la mascotte Ettie, etc.

A Rennes, où le Roazhon Park accueillera la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019, a mis les petits plats dans les grands avec, l’accueil de la mascotte Ettie, la présence d’une freestyleuse, des escorts kids féminines et des ramasseuses de balle, une animation lors de la mi-temps à laquelle n’ont participé que des licenciées…

A Toulouse, les spectateurs du Stadium ont notamment pu découvrir l’Ecole de foot féminin et ses 35 joueuses, mais également l’une des plus jeunes licenciées du club et la plus jeune éducatrice.

En Corse, l’AC Ajaccio a proposé de nombreuses animations avec des cadeaux à l’entrée du stade et un jeu concours à la mi-temps dont le prix a été remis par la jeune Laurina de l’association La Lune Rouge soutenue par le club.

A Troyes, l’ESTAC avait mis en place l'opération "Supportrices, ce match est le vôtre" tout au long de la semaine. Ainsi le 6 mars, l'ensemble de l'équipe sénior féminine et ses dirigeants étaient invités à une soirée conviviale. Le 8 mars, les U15/U17 féminines portaient les drapeaux lors du protocole, les filles de l'école de foot sont entrées avec les joueurs de Châteauroux, l'équipe féminine sénior a été présentée à la mi-temps…

A Metz, le football féminin était mis à l'honneur au Stade Saint-Symphorien. La 3000ème licenciée du District Mosellan, Lola a donné le coup d'envoi de la partie, alors que les deux équipes étaient également accompagnées de jeunes joueuses !

A Paris, le Paris FC, seul club recevant de la capitale, a mis en place de multiples actions de promotion du football féminin avec  notamment une séance dédicace de trois de ses joueuses le 8 mars, la présence de la mascotte Ettie, un affichage du soutien de l’équipe masculine envers l’équipe féminine et la coupe du monde à venir, un coup d’envoi fictif avec Sandrine Soubeyrand (entraineuse de l’équipe féminine du Paris FC)…

A Lens, une offre billetterie pour les femmes a été mise en place et le coup d’envoi donné par Zoé avec l’association « le Combat des Super Héros ».

A Brest, cette journée fut l’occasion de voir plus de filles dans le stade (ramasseuses de balles, escorts kids…), mais également l’occasion de lancer la campagne de financement participatif visant à pérenniser la section féminine et que cette dernière accède à l’élite.

A Béziers, de multiples initiatives ont permis de faire participer de nombreuses femmes au match : offre billetterie et cadeaux pour les supportrices, ramasseuses de balles, escorts kids féminines, coup d’envoi fictif par une joueuse de l’équipe des Angels et Luiza Ungerer (en hommage à Emiliano Sala), présentation de l’équipe seniors féminine à la mi-temps, haie d’honneur pour les joueurs par l’équipe féminine de volley-ball.

En Lorraine, l’ASNL, en plus des différentes participations féminines dans l’organisation du match (ramasseuses de balles, escorts kids…), ce sont les joueuses de l’équipe féminine qui ont animé les différents stands gratuits proposés à l’occasion du match contre Lorient et 400 joueuses féminines invitées. Une journée très appréciée ! Laurine Hannequin, joueuse à l’ASNL et internationale U16, a donné le coup d’envoi du match.

 

A Clermont-Ferrand, c’est Mélanie Chabrier, première joueuse de la section féminine du Clermont Foot 63 à avoir été sélectionnée en équipe de France qui a donné le coup d’envoi. Différentes animations étaient proposées spécifiquement aux supportrices afin de les valoriser, et les sections féminines des clubs de tout le département avaient été invitées en tribune Gergovie.

Enfin, à Orléans, c’est toute la semaine que des actions ont eu lieu, avec l’organisation d’un match entre une équipe mixte et l’équipe féminine de l’USO, la participation de deux féminines de l’équipe à une émission de Radio Campus, un pot d’accueil d’avant match pour les dirigeantes et dirigeants de sections féminines dans le département, etc. Un ensemble d’initiatives à découvrir.

 

A noter également la participation du FC Nantes, qui malgré le report de son match avec le PSG, s’est impliqué dans la journée en finalisant la rubrique de son site internet dédiée aux féminines et en y publiant notamment une interview de la capitaine de l’équipe Solène Lancien.

D’autres clubs (visiteurs ou non) qui n’ont pas pu s’impliquer sur cette journée à l’occasion du 8 mars, tel que Montpellier HSC, le Havre Athletic Club, le LOSC, les Girondins de Bordeaux, l’OGC Nice, La Berrichonne de Châteauroux, le FC Sochaux-Montbéliard, l’Olympique Lyonnais, etc. préparent de multiples initiatives qui seront à découvrir dans les semaines à venir sous #JouonsLaCollectif ou ont mis en œuvre diverses actions en amont de la J28 à découvrir dans notre premier article dédiée à cette journée.








L'email a bien été envoyé
OK