Communiqué des European Leagues

Actualité
18/10/2019

Les membres d’European Leagues adoptent à l’unanimité les recommandations pour l’avenir des compétitions européennes de clubs.

La priorité est désormais le modèle de distribution des revenus pour le cycle de compétitions européennes de clubs 2021-2024.

L’association European Leagues s’est réunie aujourd’hui à Londres lors de la première Assemblée Générale de cette saison 2019/2020. A cette occasion, l’Assemblée Générale a adopté les recommandations de l’association dans le but de réformer et d’améliorer les compétitions européennes de clubs à partir de 2024. 

Les ligues ont identifié trois éléments essentiels pour l’avenir des compétitions européennes de clubs :

1.     Protection des championnats domestiques

2.     Ouverture des compétitions européennes à davantage de clubs

3.     Distribution des revenus plus équitable

Ces éléments sont indispensables pour débuter une nouvelle ère de collaboration avec l’UEFA afin de trouver un accord avec l’ensemble des acteurs du football sur le format, l’accès aux compétitions européennes, la distribution et l’équité des revenus, le calendrier et le système de calcul du coefficient club qui sont aujourd’hui les principaux facteurs qui définissent les compétitions européennes de clubs. Pour plus d’informations concernant les recommandations d’European Leagues au sujet des éléments mentionnés ci-dessus, rendez-vous sur www.SupportYourLeague.com, une nouvelle plateforme qui donne la parole à tous ceux qui visent à développer le football en Europe pour toutes les compétitions.

La distribution des revenus pour le cycle de compétitions européennes de clubs 2021-2024

Durant l’Assemblée, les membres ont appelé European Leagues à concentrer ses efforts sur ce qui semble être le principal enjeu aujourd’hui pour le football professionnel à savoir les travaux en cours autour du modèle de distribution des revenus pour le cycle de compétitions de clubs européens 2021-2024.

Les ligues ont rappelé la nécessité d’instaurer un modèle de distribution des revenus plus équitable et d’avoir une plus grande solidarité au sein-même des compétitions européennes de clubs. Il est essentiel d’augmenter les versements de solidarité afin de protéger et renforcer l’équilibre concurrentiel des ligues nationales, et garantir le développement financier et sportif de l’ensemble des clubs sur le long terme et pas uniquement pour ceux participant régulièrement aux compétitions européennes. 

Gestion des commotions en collaboration avec la FIFPro

A la fin de la saison 2018/2019, la FIFPro et European Leagues ont analysé de manière critique les incidents de matchs pouvant avoir de lourdes conséquences sur la santé, la performance mais aussi la qualité de vie à long terme des joueurs. De fait, la FIFPro et European Leagues ont conclu un accord de coopération sur ce sujet afin de rehausser les normes en matière de gestion des commotions dans l’ensemble des ligues européennes de football. Cet accord de coopération sur la gestion des commotions a été adopté à l’unanimité aujourd’hui par l’Assemblée Générale d’European Leagues.

Proposition autour de l’accueil des femmes dans les stades de football

European Leagues appuie et salue la déclaration du président de l’UEFA concernant l’ouverture des stades aux femmes en Iran.  Les femmes doivent avoir accès aux stades de football et doivent pouvoir assister à n’importe quelle compétition organisée par un organe de football ou par une fédération nationale dans le monde.



Conclusions du Club Advisory Platform, réuni à Londres le 17 octobre 2019

  • Le championnat domestique reste le plus important pour les clubs.
  • Les clubs soulignent le fait que les compétitions européennes de clubs doivent être des compétitions ouvertes à tous. Cela signifie que les qualifications doivent être basées sur les résultats du championnat domestique. Un modèle de compétition fermée serait destructeur pour les clubs. Continuer de faire rêver les clubs est essentiel.
  • Les revenus des compétitions européennes ont un impact considérable sur les championnats domestiques, quel que soit le pays ou la taille du championnat.
  • Les clubs ont fait part de leurs inquiétudes à propos de l’écart grandissant dans l’équilibre concurrentiel.
  • L’ensemble de l’écosystème footballistique a besoin d’une distribution des revenus plus équitable, y compris pour les compétitions du troisième niveau récemment mises en place.
  • Le football européen doit être basé sur une croissance organique et doit profiter à l’ensemble des clubs en Europe et pas uniquement à ceux participant régulièrement aux compétitions européennes de clubs. 
  • La clé pour développer le football est de distribuer l’argent de manière équitable et juste. 
  • La solidarité est un élément clé et est essentielle pour le développement des petits et moyens clubs à travers l’Europe.
  • Tous les acteurs doivent être engagés activement dans cette démarche pour réformer les compétitions de clubs européens.

 








L'email a bien été envoyé
OK